Vieillissement lumière

Spécialisé à l’origine dans les essais de vieillissement lumière, Exotest est un des acteurs clés sur ce marché.

Le vieillissement lumière va caractériser les actions combinées du rayonnement solaire, de l’élévation de la température des surfaces exposées ainsi que de la pluie.

Le vieillissement à Arc Xénon ou Weather-Ometer (WOM)

L’Arc Xénon est la source lumineuse la plus couramment utilisée pour reproduire au mieux le rayonnement solaire.

Combinée à un choix de filtres dont le but est de couper les longueurs d’ondes auxquelles on ne souhaite pas exposer nos pièces, l’arc Xénon a la propriété de conserver la répartition spectrale de façon homothétique en fonction de la variation de sa puissance d’alimentation.

Le vieillissement à Arc Xénon est utilisé pour valider la tenue de l’aspect des surfaces dans le temps.

Les essais se font sur éprouvettes minces (de quelques mm d’épaisseur) ou sur pièces découpées.

La caractérisation courante est une cotation visuelle à l’échelle des gris, combinée à des mesures de spectrocolorimétrie ou de brillance.

Le département des essais lumières est basé au siège du Groupe en France à Compiègne, il dispose à ce jour des équipements suivants :

  • 7 enceintes Atlas : Ci 4000, Ci3000, Ci35, Ci65, XC2020, XT440
  • 1 enceinte à arc Xénon Qlab : Qsun Xe-3

Normes courantes :

  • ISO 4892-2

  • ISO 105-B02 et ISO 105-B03

  • SAE J 1885, SAE J 2412, SAE J 2527

Méthodes constructeurs courantes :

  • D47 1431, RNES-B-00088, D27 1911 Renault

  • D47 1431 et D27 1389 PSA

  • PV 3929, PV 3930 et PV 1303 Volkswagen

  • MS 210-05 et MS 210-06 Hyundai/Kia

  • TSM 0501G et TSM 7508G Toyota

Le simulateur solaire

Basé sur la technologie à Arc Xénon, le simulateur solaire est destiné aux essais sur systèmes complets.

Le but de l’essai est de caractériser les effets du rayonnement UV sur une surface telle qu’un écran tactile, ainsi que de caractériser les dilatations entre les faces exposées et celles qui le sont moins.

Le rayonnement perçu par la pièce est plus proche de la réalité qu’il ne l’est pour les essais de vieillissement lumière.

Exotest dispose à ce jour des équipements suivants :

  • 2 simulateurs solaires à arc xénon régulés en température et humidité
  • 2 simulateurs solaires à arc xénon régulés en température uniquement

Normes courantes :

  • NF EN 60068-2-5
  • DIN 75220 Z-In et Z-Out

  • MIL STD 810 Méthode 503.7

Méthodes constructeurs courantes

  • PR 306.5 BMW

Les essais de rayonnement infrarouge

Ces essais ont pour objectif de caractériser le comportement des systèmes complets à l’action du rayonnement infrarouge.

A travers cet essai, on caractérise sur un bâti représentatif du véhicule, la déformation des assemblages lorsqu’ils sont soumis à l’action d’une source lumineuse.

Les gradients thermiques provoquent des dilatations non uniformes, que l’on ne détecte pas en chambre climatique. Ces dilatations entrainent des déformations qui peuvent devenir visibles au niveau des jeux.

Exotest dispose d’une enceinte permettant de réaliser des essais sur véhicule complet.

Méthodes constructeurs courantes

  • 32-00-011 Renault

  • D45 5232 PSA

Les essais UVA et UVB

Ces essais, destinés aux experts peinture, ont pour objectif de caractériser la dégradation que les UV provoquent sur les vernis ou peintures.

Ils se différencient des essais de vieillissement lumière dans le sens où ils favorisent les plages du spectre lumière les plus agressives sur les revêtements.

Ces essais sont réalisés sur éprouvettes de faible épaisseur (5mm maxi).

Exotest dispose à ce jour d’enceintes de type Q-UV.

Normes courantes

  • ISO 4892-3

Méthodes constructeurs courantes

  • D27 5439 PSA